douleurs cardiaques à l’effort

douleurs cardiaques à l’effort

Vacciné Pfizer les 24/08 et 16/09. Les médecins militaires m’ont proscrit le sport pendant 1 semaine après les injections et m’avaient prévenu que les effets secondaires pouvaient avoir lieu plus tard (les cardiologues civils ont trouvé cette prévention ridicule).
3,5 semaines après 2ème dose : douleurs cardiaques à l’effort (j’avais dû suspendre la course à pied pendant 2 mois), douleur au mollet une semaine plus tard.
J’ai consulté cardiologue : 1 test d’effort, 2 échographies du coeur, 1 angioscanner (aux urgences), 1 échodoppler des membres inférieurs, examen sanguin (D-dimères 1390). Aucun problème trouvé.
Mais depuis, je continue de ressentir des douleurs légères et fugaces apparaissant à différents endroits : coeur, poumons, base du cou, jambes, aine,… Les douleurs ne sont pas pénibles en elles-mêmes, mais sont épuisantes nerveusement. Elles avaient disparu quelques jours mais ont repris après avoir intensifié l’entraînement.
Je n’ai jamais eu d’antécédent, ne fume ni ne bois, j’ai une alimentation saine. Je pratique régulièrement la course à pied. C’est pourquoi ressentir subitement des problèmes cardiaques est difficile à admettre et supporter, d’autant que la réponse du cardiologue n’est qu’à moitié rassurante. Selon lui, il n’y a pas de problème grave, il ne faut pas s’inquiéter et il ne croit pas à un effet secondaire du vaccin (qui pour moi est évident). Mais il ne sait pas expliquer mes douleurs et ne juge pas utile d’étudier davantage. Quel crédit lui accorder ?
Évidemment, j’exclus une 3ème dose : aucun intérêt collectif et risque individuel de  » les effets indésirables. Il me reste à obtenir une dispense que je n’ai pas encore demandée.

Related posts

Douleurs thoraciques / fourmillements bras et jambes

admin

Elle a déjà être mise sous anticoagulant après plusieurs jours de souffle court et de palpitations

admin

Il s’en est suivis de grosses fatigue baisse de l’acuité visuelle une hypersécrétion de TSH

admin